Économiser en respectant la norme RT 2012

Avec les nouvelles lois concernant les logements neufs, la rénovation thermique est très réglementée. Les logements en loi Duflot doivent par exemple justifier d’un label RT 2012. L’énergie primaire pour se chauffer redevient un enjeu majeur et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver entre les pompes à chaleur, les poêles à bois ou encore le gaz thermique. Pour être conformes à cette norme, les jeunes propriétaires ne manquent pas d’idées pour bien isoler leur chez eux tout en économisant.

 

Pour le chauffage, par exemple, la RT 2012 impose l’utilisation d’une énergie renouvelable comme le bois solaire ou photovoltaique. Pour mieux gérer ses consommations en fonction des saisons, le choix d’au moins deux énergies s’impose. Par exemple, vous pouvez opter pour une chaudière à gaz et un système solaire. Pour de la rénovation, conseil malin : associez du fioul ou du gaz à une chaudière à bois ou une pompe à chaleur.

Bien isoler son intérieur à un coût, notamment quand il faut traiter toute l’enveloppe à savoir plancher, murs de façade et toiture. Ces travaux ne sont pas à la portée de tous les portefeuilles. En revanche, avec des petits réflexes quotidiens, vous pouvez rendre votre logement moins énergivore.

En fermant les volets roulant le soir, vous économisez 22% d’énergie avec des fenêtres simple vitrage et 9% pour du double vitrage.

Vos appareils ménagers de type chaudière ou radiateurs peuvent être réglés de façon optimale. Si vous partez plusieurs jours, n’hésitez pas à les positionner en hors-gel.

Attention à l’aération des pièces. Même si aérer quotidiennement est essentiel pour optimiser la qualité de l’air intérieur, attention à ne pas trop en faire. Si vous aérez trop, les pièces deviennent trop froides et engendrent donc une surconsommation de chauffage. A vous de trouver le juste milieu ! Éteindre les convecteurs pendant que vous ouvrez les fenêtres est une bonne alternative.

La ventilation peut aussi vous coûter cher. L’entretenir régulièrement permet de faire des économies. Plus l’air est humide, plus la sensation de froid s’amplifie. De plus, les risques de moisissures sont d’autant plus importants.