Les fenêtres anti-effraction

Les fenêtres, c’est chouette. Ça apporte de la lumière, ça permet d’aérer, de rafraîchir une pièce… Mais les fenêtres sont aussi bien souvent le point d’entrée des cambrioleurs ! Et c’est à ce moment là que vous faites le lien avec le titre de cet article, et les fameuses fenêtres anti-effraction.

Le vitrage anti-effraction

Sa composition

Ce vitrage novateur est composé de verre feuilleté, qui doit respecter la norme EN356. Cette norme décrit les caractéristiques de deux niveaux de protection :

  • Le niveau un, qui est concentré sur l’anti-vandalisme. Cela signifie que le vitrage doit pouvoir résister aux lancers d’objets (cailloux, outils…)
  • Le niveau deux sera plus axé sur la résistances aux tentatives d’effraction, avec un calcul du nombre de coups qu’il faudra donner avant qu’un homme puisse pénétrer dans l’habitation.

Ces deux niveaux comportent chacun un classification de sécurité en fonction du vitrage et de ses performances.

Il permet d’avoir une résistance plus importante, grâce au nombre de feuilles de verre qui le composent, ainsi que leur épaisseur, et au nombre de films Poly Vinyl Butyral (PVB) qui sont ajoutés à l’intérieur de ce vitrage.

Les niveaux de protections

Il est toujours plus prudent d’avoir un double vitrage à la norme 44.4 ou 44.6 (c’est à dire un double vitrage composé de deux vitres de quatre millimètres, et de quatre à six films PVB). Il existe aussi à présente des triple vitrage, composés de trois vitres dans lesquelles sont ajoutés des films PVB. Ce triple vitrage peut en théorie résister à trente coups de masse (autant dire que le cambrioleur risque de se faire surprendre bien avant d’avoir pu pénétrer dans votre habitation !)

Le prix

Pour ce genre de fenêtres sécuritaires, il faudra compter au minimum entre 200 et 400€ pour un mètre carré. Evidemment, si vous avez des grandes baies vitrées, cela peut représenter un budget assez important, mais les baies vitrées étant le point faible des maisons d’un point de vue de la sécurité, il est sûrement plus sage d’investir un peu plus, pour pouvoir dormir sur ses deux oreilles !