Les maladies du jardin

Quand on imagine un jardin, ou son jardin, on l’imagine toujours très fleuri, avec une pelouse bien verte, de grands arbres pour faire de l’ombre… Mais il peut arriver que votre jardin soit malade : un arbuste peut se flétrir, l’herbe peut se dessécher, voire pourrir. Faisons donc un petit récapitulatif des différentes maladies pouvant attaquer votre jardin.

Les maladies les plus courantes : les maladies cryptogamiques

Elles sont dues à des champignons, et ce sont les maladies les plus fréquentes que l’on peut retrouver dans un jardin.

L’oïdium

L’oïdium se repère facilement : il s’agit d’une maladie qui va recouvrir vos végétaux d’une espèce de duvet blanchâtre, ce qui finira par les étouffer. Cette maladie s’attaque à énormément de types de végétaux différents : les rosiers, les fleurs annuelles, les arbustes, les arbres fruitiers (groseilliers, pommiers…), mais aussi les plantes du potager, comme les fleurs de courgettes ou les melons.

La rouille

La rouille se caractérise par la présence de taches jaunes, brunes ou oranges. Elle attaquera en particulier les pruniers, et différentes sortes de fleurs, ainsi que les rosiers et les roses trémières.

Le mildiou

Repérable à cause des taches jaunes particulièrement desséchées au centre, le mildiou attaque essentiellement les plants de légumes : pomme de terre, chou, tomate, laitue. La vigne est aussi particulièrement sensible à cette maladie.

La pourriture des racines

La pourriture des racines, comme son nom l’indique, n’est pas visible en surface, puisqu’elle touche les racines des plantes. Elle s’attaquera fréquemment aux arbustes et aux arbres, mais aussi aux plantes bulbeuses, qu’elles soient potagères (comme les oignons par exemple), ou décoratives (comme les tulipes).

La pourriture grise

La pourriture grise attaque les nouvelles pousses, qui vont progressivement se couvrir d’une moisissure grisâtre. Les plantations fragiles y sont très sensibles, on pensera notamment aux laitues, aux fraisiers et aux framboisiers, mais aussi aux pois de senteur et aux rosiers.

La maladie des taches noires

Cette maladie s’attaque aux rosiers, et provoque le jaunissement des feuilles. A cela s’ajoute la présence de taches noires facilement identifiables.

En cas de maladie, le premier réflexe est de couper toutes les parties malades, et de les brûler pour éviter la contamination du reste de votre jardin.