Rénover son parquet

La rénovation d’un parquet permet de lui redonner de la brillance, de la beauté, et de la résistance. Il ne s’agit pas de nettoyer un parquet en bon état, mais de remettre en état un parquet assez ancien, souvent abîmé. Pour cela, il faut suivre différentes étapes que nous allons détailler ici.

Rénover son parquet : les étapes à suivre

Ces étapes peuvent varier en fonction de votre type de parquet : on ne traite pas de la même manière un parquet, selon qu’il est stratifié, massif ou flottant.

Le ponçage

Le ponçage est presque toujours indispensable SAUF sur le parquet stratifié, qui ne doit jamais être poncé. En effet, il est souvent très peu épais, et n’est pas composé de bois, vous l’abîmeriez donc irrémédiablement.

Le ponçage va permettre d’obtenir une surface lisse et place, et d’ôter le vernis qui peut être toujours présent. Pour un meilleur résultat, veillez à toujours poncer dans le sens des lattes. Si vous avez un doute, n’hésitez pas, et appelez un professionnel : si votre ponçage n’est pas régulier, votre parquet présentera des différences de niveaux, et il faudra tout recommencer. Si vous faites appel à un professionnel, vous pouvez gagner du temps tout en étant sûr du résultat. Si vous êtes sûr de vous, le plus simple est de louer un appareil nommé « ponceuse à bande », ainsi qu’une bordureuse qui vous servira pour poncer les angles. Pour les détails et les finitions, utilisez du papier de verre avec des grains différents.

Les finitions

Une fois que votre parquet est parfaitement poncé, plusieurs options s’offrent à vous pour les finitions.

Vous pouvez opter pour une application de cire, qui a un rendu très naturel, mais qui sera moins résistante sur le long terme que du vernis. Elle s’applique avec un balai et un chiffon, et trois couches seront nécessaires.

L’huile donnera à votre parquet un look plus traditionnel, tout en offrant une bonne résistance et un entretien facile. Elle s’applique comme de la peinture : avec un rouleau, en passant deux couches.

Enfin, le vernis, qui peut aussi être appelé vitrificateur. Il s’applique au rouleau, comme l’huile. Attention au choix du vernis : il vous faut un vernis spécial parquet, pour éviter le risque qu’il ne s’écaille au fil du temps.